Dictionnaire des femmes créatrices

Notices biographiques de Rebecca Horn, Frida Kahlo, Tania Mouraud, Berthe Morisot, Nicolas L, Kara Walker, in Dictionnaire des femmes créatrices, Paris, Éditions des femmes, 2013.

Pascal Bauer

Bauer004

Préface « L’artiste en Ironiste », in Pascal Bauer, Paris, Dilecta/School Gallery, 2013.

 

Être artiste, œuvrer dans l’incertitude

Menger013

 

Préface (avec Marc Partouche) in Pierre-Michel Menger, Être artiste, œuvrer dans l’incertitude, Al Dante / AKA 4, 2012. Résumé : Avec les outils des sciences sociales (économie, philosophie, psychologie cognitive), Pierre-Michel Menger montre que la création artistique peut se rapprocher d’activités comme le sport, le jeu, la recherche scientifique, la politique. Ce petit recueil fournit des outils pour penser la figure de l’artiste contemporain en dehors des clichés éculés du « maudit » ou du « marginal ». Pierre-Michel Menger apporte également des précisions éclairantes sur sa méthode de travail.

Artistes et Entreprises

artistes&entreprises007

 

« Artistes et entreprises, typologie des postures », in Artistes et Entreprises, actes du colloque international, ERBA et la ligne de recherche Art & Flux du CERAP de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Saline Royale, Arc-et-Senans, Co-édition ERBA/ART&FLUX, 2011. Résumé : ce texte s’appuie sur la typologie des artistes entrepreneurs proposée par les auteurs (cf n°19) pour développer une réflexion méthodologique sur la notion de typologie et ses limites.

Yann Toma

« Le travail des corps », in Yann Toma, Paris, Editions Jannink, 2011. Résumé : Dans l’œuvre de Yann Toma le corps est travaillé par le deuil, par l’énergie et par le repos. Ces différents états de corps caractérisent certaines séries de l’œuvre sans être toutefois systématiquement distincts, les flux circulent, d’une œuvre, d’un corps à l’autre. Ces états de corps se synthétisent en un travail du rituel conduit par un travail de l’entrepreneur.

Il corpo digitale : natura, informazione, merce

ilcorpodigital008

« (Ri)configurare il corpo nell’ età dell’ informatica », [(Re)figurer le corps à l’âge informatique], in Il corpo digitale : natura, informazione, merce, sous la direction de Antonio Marturano, G. Giappichelli Editore, Turin, 2011, pp. 135-145.
Résumé : Une étude de l’impact de la culture informatique sur les représentations artistiques du corps dans les œuvres de Aziz et Cucher, Valérie Belin, Lee Bul, Jean-Pierre Khazem, Christophe Luxereau, Takashi Murakami, Orlan, Stelarc, Nicole Tran ba Vang, Jessica Vaturi, Bernar Venet, Noriko Yamaguchi, permet d’identifier un brouillage systématique des catégories (entre le naturel et l’artificiel, l’organique et l’inorganique, le vivant et le non vivant, le dedans et le dehors, la fiction et la réalité) qui s’avère être une crise des catégories encore non résolue.

Art Entrepreneurship

artentrepreneurship009

 

« The New and the Challenge of the Market, or The Non-Instrumental Function of Creation », in Art Entrepreneurship, sous la direction de M. Scherdin et I. Zander, Londres, Edward Elgar Publishing, 2011. (avec M. Bonnafous-Boucher et M. Partouche). Résumé : L’article propose une typologie des postures d’artistes contemporains par rapport au monde économique et sa structure dominante, l’entreprise.

Le Dictionnaire du corps

dicoducorps2008001Le Dictionnaire du corps en sciences humaines et sociales », (The Dictionary of the Body in Human and Social Sciences), Paris, CNRS Editions, 2006, 2008.
dicoducorps2005002

Ouvrir Couvrir

OuvrirCouvrir2«Dissèque-toi toi-même, portrait de l’artiste en ‘Silène’ posthumain», in  »Ouvrir – couvrir », Paris, Verdier, 2004, pp. 83-123. Auteurs : Jessica Vaturi, Georges Didi-Huberman, Jean-Pierre Vernant, François Lissaraque, Benny Levy, Jacinto Lageira, Alain Fleischer, Paul Ardenne et Raphael Cuir.

Résumé : À la Renaissance, les anatomistes ont consacré le corps humain, chef-d’œuvre divin, comme un des instruments par excellence de la transcendance. Ils ont ainsi octroyé ses lettres de noblesse à leur discipline par un remarquable tour de force qui transformait la destruction du corps humain en connaissance de Dieu par la connaissance de soi. Ils y sont parvenus au moyen d’une rhétorique de l’autodissection efficacement servie par l’art. Aujourd’hui, de nombreux artistes redonnent sens au « connais-toi toi-même » de l’anatomie, mais en le dégageant de toute recherche de transcendance. Malmené par les progrès scientifiques qui soulignent son impuissance, malmené par une philosophie qui ne voyaient plus que ses limites, le sujet se cherche, il se cherche notamment dans les replis internes de sa structure comme en témoignent les autoportraits à caractère anatomique de Marc Quinn, Gilles Barbier, ORLAN, Bernar Venet… Mais l’anatomie n’est plus, comme au temps de sa redécouverte, une structure fiable, incarnation d’un savoir sûr, qui se donnait comme vérité, et qui pouvait servir de caution scientifique à l’œuvre fondée sur lui. L’anatomie de l’être humain est à présent ce qui précisément peut être radicalement transformé, génétiquement manipulé.

Francis Bacon

Bacon
« Tentative d’Evasion d’un Corps » (Attempting to Escape a Body), in  »Francis Bacon », Ed. Muntaner, Marseille, France, March 2000.

Pourquoi y a-t-il de l’art plutôt que rien ?

PAPQR2Pourquoi y a t-il de l’art plutôt que rien ?, Paris, Archibooks, 2014. Collectif sous la direction de Raphael Cuir, nouvelle édition augmentée. Résumé : 150 réponses à la question-titre d’éminents spécialistes de l’art, artistes, architectes, historien de l’art, critiques d’art, sociologues, philosophes. Parmi les auteurs : Marina Abramovic, Vito Acconci, J. Baudrillard, B. Blistène, N. Bourriaud, A. C. Danto, G. Fabre, J.-C. Lebenzstejn, Michel Maffesoli, C. Millet, Edgar Morin, Jean-Luc Nancy, L. Nochlin, A. Pacquement, J.-M. Poinsot, P. Restany…

Frédéric Diart

« La Troisième Naissance », in Frédéric Diart, catalogue d’exposition, galerie Josselyne Naef, Lyon, mai 2000, (32 p.). Résumé : Les limites du langage et des moyens dont nous disposons pour témoigner des expériences concentrationnaires sont au cœur de l’œuvre de Frédéric Diart. Le texte extrait de témoignages de rescapés des camps nazis s’y dissout dans la peinture qu’à son tour le solvant attaque, consubstantialité qui renvoie à celle des bourreaux et des victimes comme à la différence dans le même.

La Performance : Vie de l’archive et actualité

Transmettre cv
La Performance : vie de l’archive et actualité, Dijon, Les presses du réel, 2013.
Relevant souvent de l’enquête de terrain de la part d’auteurs qui sont aussi les acteurs de leur objet d’étude, ce livre, tout en abordant les enjeux politiques, contextuels et de genres propose une épistémologie de la performance en questionnant les moyens et les méthodes d’accès à sa connaissance, son histoire, sa mémoire (vivante), dans son actualité. Cet ouvrage donne suite au colloque international « La performance : vie de l’archive et actualité » organisé par la Villa Arson et l’AICA France avec le concours du Getty Research Institute. Il interroge les définitions et le statut de la performance alors que celle-ci est enfin intégrée à sa juste valeur au sein du champ élargi des arts visuels, au point qu’on assiste à la multiplication des reenactments. De spécialités différentes — critiques d’art, historiens et historiennes de l’art, commissaires d’exposition, philosophes, artistes — les auteurs offrent des analyses variées et complémentaires centrées sur une problématique fondamentale de la performance : l’archive et le statut des documents, des photographies, des objets, qui constituent l’art de la performance ou en témoignent.

Les auteurs : Hubert Besacier, Patricia Brignone, Mehdi Brit, Liliana Coutinho, Raphael Cuir, Virgile Delmas, Géraldine Gourbe, Viviana Gravano, Liam Kelly, Arnaud Labelle-Rojoux, Éric Mangion, Cédric Moris Kelly, Kalliopi Papadopoulos, Rebecca Peabody, Glenn Phillips, David Zerbib

ISBN : 9782840666431. Les presses du réel, 2013.

Hybridation & art contemporain

hybridation_AICAbd
SOUS LA DIRECTION DE RAPHAEL CUIR
L’hybridation : une méthode de l’art contemporain ? De nombreuses œuvres d’art hybrident aujourd’hui les formes, les genres, les espèces. Elles désordonnent et réordonnent librement les catégories. Elles nous incitent ainsi à échapper à toute logique préétablie afin d’explorer le potentiel de significations d’un monde toujours plus complexe que nous habitons et transformons à mesure qu’il nous fabrique lui-même. L’hybridation apparaît comme une des méthodes de conception privilégiées de l’œuvre contemporaine. L’hybride est à l’origine un composé de deux éléments de nature différente anormalement réunis, en biologie c’est le mélange de deux espèces différentes comme la truie et le sanglier, l’âne et la jument : «L’hybride culturel est un élargissement métaphorique de cette définition biologique.[…] C’est quelque chose d’hétérogène dans son origine ou sa composition». L’hybridation peut prendre des formes très diverses dans l’art. Les artistes s’en servent pour jouer de sa force de contraste, sa capacité à faciliter l’association des contraires qu’elle tempère dans l’homogénéité de l’œuvre. Des critiques et historiens de l’art spécialistes d’esthétique et d’art contemporain interrogent la notion d’hybridation et analysent son impact dans les œuvres contemporaines. Ils en étudient les diverses modalités, notamment du point de vue des théories postcoloniales et des nouvelles technologies dans un monde globalisé. Des artistes apportent aussi leur indispensable témoignage et exposent leur conception et leur utilisation de l’hybridation à des fins subversives, critiques et politiques.

Textes de : Bronwyn Law-Viljoen, Raphael Cuir, Mélanie Bouteloup, Élisabeth Couturier, Raimi Gbadamosi, Christine Buci-Glucksmann, ORLAN, Scenocosme, Pascale Marthine Tayou acheter ISBN : 978-2-84761-792-4 | illus. quadri + hard cover | 134 pages |

Participation à des jurys académiques

– Jury du Diplôme National supérieur d’expression plastique (DNSEP) option art (Président du jury de soutenance du mémoire), Ecole d’art de Nancy, mai 2011.

– Examinateur extérieur, Master de Philosophie par Projet, Marilène J. Oliver, Resurrecting the Digitised Body : Flesh to Pixel, Flesh to Voxel, Flesh to XYZ, Royal College of Art, Londres, juin 2009.

1 2 3